• Accueil
  • > Actu des metiers du Tourisme

Archive de la catégorie ‘Actu des metiers du Tourisme’

Le Quotidien du Tourisme, le 13/03/2011 : « Japon, les TO suspendent les départs, le bilan du séisme s’alourdit de jour en jour »

Vendredi 18 mars 2011

« Le nombre de victimes du séisme et du tsunami au Japon ne cesse d’augmenter. Il pourrait ainsi y avoir plus de 10.000 morts dans la seule région de Miyagi, selon le chef de la police interrogé dimanche par la chaîne de télévision NHK. De son côté le ministère des Affaires étrangères déconseille « fortement » de se rendre dans les régions sinistrées et rappelle que les transports sont toujours perturbés. Les tour-opérateurs français suspendent les départs alors que l’on rentrait dans la saison haute pour la destination.

Les voyagistes français ont décidé de suspendre les départs pour le Japon jusqu’au dimanche 20 mars inclus. « On va reporter tous les départs » jusqu’au dimanche et « on fera des propositions de report sans frais » aux voyageurs, « selon la politique de chaque tour-opérateur », a annoncé René-Marc Chikli à l’AFP. « On rentrait dans la très haute saison », qui se situe en majorité de fin mars à fin avril, avec « en prévision de départ, dans les trois à quatre semaines qui vont suivre, de 300 à 400 clients », a dit le président du Ceto. Au total, environ 120.000 Français se rendent au Japon chaque année pour différents motifs. Le Quai d’Orsay rappelle qu’il est « fortement conseillé (…) de se renseigner sur la situation en matière de transport ». Quant aux déplacements dans les préfectures de Hokkaido, Aomori, Iwate, Miyagi, Fukushima, Ibaraki, Chiba, elles « sont fortement déconseillés ». Il précise que « le fonctionnement des infrastructures de transport (aéroports y compris Narita et Haneda, ports, train, métro, voies expresses urbaines et grands axes de Tokyo) demeure perturbé, ainsi que l’alimentation électrique dans la région nord-est du pays ». Au Japon, le gouvernement considère que ce séisme a entraîné la plus grave crise depuis la Seconde guerre mondiale. Outre les morts et disparus de Miyagi, pas moins de 1.167 personnes sont également portées disparues dans la préfecture de Fukushima, sur la côte Pacifique de la grande île de Honshu. Autre inquiétude, l’opérateur d’une centrale nucléaire du nord-est du Japon a déclaré dimanche matin (heure locale) qu’un deuxième réacteur donnait des signes de problèmes, avec risque d’explosion, dans la même centrale où une explosion s’était produite la veille. Les autorités ont évacué quelque 215.000 habitants d’une zone de 20 km de rayon autour de cette centrale. La chaîne de télévision NHK annonce un total de 380.000 évacués dans tout le pays. Au moins 5,6 millions de foyers restent par ailleurs privés d’électricité et la compagnie Tepco a averti d’un risque d’interruption de l’alimentation en électricité à Tokyo. Un million de foyers demeurent sans eau potable. »

Le Mondial du Tourisme, plus grande agence de voyages en France, accueille les visiteurs à PARIS du 17 au 20 mars 2011

Samedi 12 mars 2011

Le MAP 2011Le Mondial du Tourisme – MAP Le Monde à Paris investira le Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris du 17 au 20 mars prochains. Plus grande agence de voyages de France, l’événement réunira des offices de tourisme, des tour-opérateurs, des agences de voyages, des hébergements et des transporteurs, pour permettre aux Français de préparer leurs vacances de printemps ou d’été. D’après les organisateurs du salon, un quart des visiteurs achète pendant leur visite, ou deux semaines après.

Réunissant près de 450 exposants, le Mondial du Tourisme se présente comme le lieu idéal pour réfléchir et préparer ses vacances printemps-été 2011. L’an dernier, sur les 101.000 visiteurs recensés, 86% avaient arpenté les allées du Parc des Expositions de la Porte de Versailles pour trouver des idées ou des informations sur les destinations. Près d’un quart d’entre eux était passé à l’achat lors de l’événement ou dans les quinze jours suivant leur visite.

Le « kiosque des bonnes affaires » a d’ailleurs été imaginé pour faire céder les visiteurs. Cet espace réunira plus d’une centaine d’offres exclusives, concoctées par les exposants à l’occasion du salon.

Pour accompagner encore plus le public dans la préparation de leurs séjours, des « Ateliers conseils pratiques » voient le jour cette année. Ils donneront des clés pour préparer un départ en amont, mais aussi pour consigner les souvenirs, en créant par exemple des blogs.

Le tourisme responsable à l’honneur

Collant à l’air du temps, le MAP dédiera pour la première fois un espace entier aux acteurs du tourisme responsable. Une vingtaine d’opérateurs du secteur présentera l’ensemble de ses offres sur cet espace, imaginé notamment par ATES, la Coalition internationale pour un Tourisme responsable, Voyages-sncf.com et WWF.

Ateliers, expositions et rencontres avec les professionnels permettront au grand public de se convertir au tourisme vert et d’opter, éventuellement, pour des vacances nature cette saison.

Et pour les touristes de « demain », les enfants, des ateliers de sensibilisation à la préservation de l’eau, mis en place par le WWF, leur seront proposés.

Les chambres d’hôtes se dévoilent

Grande nouveauté de l’édition 2011, le Mondial du Tourisme accueille en son sein un nouvel espace thématique issu de Passion Chambres d’Hôtes (organisé depuis 3 ans à l’espace des Blancs-Manteaux à Paris) : le village des chambres d’hôtes.

Ce nouvel espace de 500 m² dévoilera l’offre touristique de ce secteur « de plus en plus plébiscité par le grand public« , expliquent les organisateurs. Un cinquantaine d’exposants inaugurera ce pôle, installé pour la première fois au salon mondial du tourisme.

Des espaces pour toutes les envies

Les vacanciers feront le tri dans toutes les offres du salon grâce aux différents pôles. « Le Pavillon France » dressera un panorama des séjours réalisables dans le pays, première destination touristique des Français l’été, de la montagne à la mer, en passant par la campagne et la ville.

Après le succès de la première organisation l’an dernier, l’espace « Gay et Lesbien » revient lors du salon 2011, tout comme l’espace des « Insolites », répertoriant toutes les offres séjours et hébergements atypiques en France et à l’étranger. Ce pôle avait attiré l’an dernier 94% des visiteurs, curieux de découvrir les destinations sous un nouveau jour. Les personnes en quête de bien-être se rendront, quant à elles, sur l’espace « Thalasso Bien-être.

Informations pratiques :
Le Mondial du Tourisme – MAP Le Monde à Paris
Du jeudi 17 au dimanche 20 mars
Parc des Expositions de la Porte de Versailles – Paris
De 10h à 19h
10 euros par personne, gratuit pour les moins de 12 ans

Dossier « les agences de voyages en ligne à la loupe » du Journal du Net (publié le 28 février 2011)

Mercredi 9 mars 2011

Les agences de voyages en ligne

Part du Web, chiffre d’affaires et marges, canaux marketing… une étude d’Amadeus analyse l’activité des agences de voyage en ligne européennes.

Les agences de voyage attirent 36% des réservations en ligne :

Dans un marché du voyage en Europe atteignant 218 milliards d’euros en 2011 (soit vingt de moins qu’en 2008), le hors ligne représenterait 64 %. La part du Web a augmenté de 15 points en cinq ans.

A l’intérieur du marché en ligne, les voyagistes se taillent la part du lion, avec 65 % des réservations en 2010. Mais la part des agences de voyage en ligne qui vendent les produits des tour-opérateurs ne cessent de progresser.

Marché de la réservation de voyages en ligne en europe

 

30% de taux de pénétration en France :

 A en juger par le taux de pénétration du Web dans la réservation de voyages, les pays scandinaves semblent les pays européens les plus matures. 45 % des voyages de loisirs s’y achètent en ligne, pour un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros, selon les chiffres 2009 de l’étude Hermes. Le Royaume-Uni se classe deuxième, avec 40 % de pénétration, mais est le plus gros marché avec 51,9 milliards d’euros.

La France (30 %) devance l’Allemagne (25 %) en taux de pénétration mais génère moins de chiffre d’affaires en ligne (43 milliards d’euros contre 48 milliards). En queue de peloton, les Italiens ne sont que 14 % à acheter leurs voyages en ligne.

Taux de pénétration par pays des résa en ligne de voyages loisirs

L’Europe, un marché fragmenté :

En comparaison avec les Etats-Unis, l’Europe apparait comme un marché très fragmenté. Il y aurait ainsi 65 agences de voyage en ligne européennes, contre seulement 10 outre-Atlantique. Conséquence de ce morcellement, les acteurs européens sont de taille généralement modeste.

Ils traitent ainsi chacun en moyenne 770 000 réservations de billets d’avion par an. Avec 1,48 million d’opérations réalisées en moyenne par chacun d’eux, les acteurs français seraient les plus actifs, devant les britanniques.

 Nombre de résa aériennes en ligne par acteur en 2010

 

Sortir de l’aérien pour améliorer ses marges :

Produit historique des agences de voyage en ligne, les billets d’avion continuent de dominer leur activité. Ils représentent en effet 86 % de leur chiffre d’affaires, selon l’étude Hermes pour Amadeus. Or cette activité très concurrentielle n’offre une marge brute que de 6,6 % en moyenne et ne dégage que 76 % du résultat opérationnel des agences européennes.

Avec une marge brute de 12,8 %, les services non aériens constituent donc la meilleure opportunité des agences en ligne pour améliorer leur rentabilité.

Part de l'aérien dans l'activité des agences en ligne

 L’assurance, championne de la rentabilité… :

Quand un billet d’avion permet à l’agence de dégager un profit de 22,1 euros, une nuit d’hôtel lui rapporte 31,6 euros. Et il y a encore plus intéressant. Le forfait offre une marge de 12,8 %, soit une moyenne de 42 euros par réservation.

Mais la palme de la rentabilité revient à l’assurance, dont la marge pour l’agence de voyages en ligne dépasse les 50 %. Elle génère ainsi 46 % de son résultat hors billet d’avion, soit autant que les hôtels mais pour un chiffre d’affaires quatre fois moindre.

Répartition des services non aériens dans l'activité des agences

 

… et des ventes croisées :

Si les assurances liées au voyage offrent aux agences les marges les plus importantes, elles ont un autre avantage. Parmi les produits complémentaires au billet d’avion, les assurances se vendent le mieux.

Pour 100 billets achetés par les clients d’agences de voyage en ligne, 31 s’accompagnent d’une assurance. Il s’agit là de la meilleure opportunité de ventes croisées, qui augmente le chiffre d’affaires et améliore la marge.

Ventes croisées de transactions non aériennes

Les agences web moins rentables que les traditionnelles :

Souvent présentées comme un modèle dépassé, la vente physique de voyages aurait en réalité plusieurs atouts, selon l’étude Amadeus/Hermes. En 2009, elle aurait dégagé une marge brute de 12,9 %, largement supérieure à leurs concurrentes web (7,6 %).

Autre avantage des agences physiques, leur panier moyen s’élèverait à 792 euros. Chez les agences en ligne, il ne serait que de 528 euros. Cette différence s’expliquerait notamment par la proportion plus importante des transactions non aériennes dans l’activité des agences traditionnelles, dont les clients réservent davantage de séjours familiaux et de plus longue durée.

Rentabilité des agences en ligne et hors ligne

E.Leclerc Voyages affiche de bons résultats en 2010 (communiqué de presse, 10/02/2011)

Samedi 5 mars 2011

« L’enseigne voit son volume d’affaires s’élever à 389,5 millions d’euros, soit une progression de 4,4 %.

Dans un contexte économique difficile en 2010, E.Leclerc Voyages conforte son leadership sur le marché des opérateurs voyages de la grande distribution, avec un volume d’affaires de 389,5 millions d’euros, soit une progression de 4,4%. Les 178 agences E.Leclerc Voyages, qui ont vu leur clientèle atteindre 531 000 passagers, affichent un taux de fidélisation (56%) et de satisfaction (87%) très élevés1.

2010 : une nouvelle année de croissance pour E.Leclerc Voyages

E.Leclerc Voyages continue de gagner des parts de marché, et ce, malgré une conjoncture économique difficile et l’éruption du volcan islandais Eyjafoll qui aura entraîné un manque à gagner de 10 à 12 millions d’euros, soit 3 points de volume d’affaires. En 2010, le volume d’affaires de l’enseigne a progressé de 4,4% à périmètre quasi constant, une croissance nettement au dessus de la moyenne du marché (+2,6%)2.

Parmi les destinations prisées par les touristes, la France se maintient en tête avec 32% des passagers, soit 12% du volume d’affaires. La Tunisie, quant à elle, demeure la première destination étrangère en nombre de passagers (74 000 pax en 2010), suivie du Maroc, puis de l’Espagne continentale, de la Turquie, de l’Egypte, des Baléares et de la Crète.

Les consommateurs continuent de planifier leurs voyages à l’avance : le taux de vente de dernière minute se stabilise autour de 20%. Quant au panier moyen par passager, il est en légère augmentation passant à 707par personne (contre 699en 2009).

E.Leclerc Voyages, attire de plus en plus de clients

D’année en année, le succès de l’offre développée par E.Leclerc Voyages ne se dément pas. En 2010, ce sont 531 000 clients qui se sont tournés vers E.Leclerc Voyages (+4,1% vs 2009). L’enseigne bénéficie en outre d’un taux de fidélisation très élevé : 56% des clients renouvellent leur confiance en E.Leclerc Voyages. 87% des clients se déclarent satisfaits du rapport qualité/prix des produits proposés dans les brochures de l’enseigne. 90% recommandent leur voyage à un ami et 96% se disent satisfaits voire très satisfaits de leur agence E.Leclerc Voyages1.

Contrairement à la majorité des agences de voyages qui réalisent une part importante de leur volume d’affaires principalement sur de la billetterie aérienne, E.Leclerc Voyages continue de réaliser 80% de son volume d’affaires (soit 310 millions d’euros) sur les produits des tours opérators alors que la billetterie aérienne IATA ne représente que 20 % de son volume d’affaires.

E.Leclerc Voyages possède la particularité d’être l’un des seuls acteurs du marché à jouer exclusivement un rôle de distributeur généraliste de voyages. Cela permet à l’enseigne de proposer l’offre la plus large du marché, allant des forfaits touristiques aux formules sur-mesure haut de gamme. L’enseigne propose un référencement d’une quarantaine de tours opérators (TO). Marmara, Fram, Look Voyages, Jet Tours, Vacances Transat, Kuoni et Exotismes sont les TO les plus vendus en 2010.

Des perspectives de développement encourageantes pour 2011

Le début d’année 2011 est marqué par une progression des prises de commandes, même si l’évolution de la situation en Tunisie et en Egypte aura un impact significatif compte-tenu du poids que représentent ces destinations (74 000 clients pour la Tunisie et 18 000 pour l’Egypte en 2010).

Les perspectives de développement pour E.Leclerc Voyages en 2011 s’annoncent prometteuses :

  • La progression des prises de commandes actuelles laisse présager un rebond de l’activité pour les mois à venir

  • Le réseau s’élargit avec l’ouverture de 4 nouvelles agences : Saumur, Plessis-Belleville, Blanc-Mesnil et Thionville

  • A la mi-juin, E.Leclerc Voyages lancera son propre site de vente de voyages en ligne dédié au grand public. Ce site utilisera la solution TravelTainment d’Amadeus. L’offre en ligne sera très complète avec une solution multi-canal. »

L’Echo Touristique, le 14/02/2011 :  » Le milliard d’€ pour Go Voyages »

Samedi 5 mars 2011

« La grenouille a passé le cap symbolique du milliard d’euros en 2010, dont « seulement » 100M€ via les agences de voyages.Malgré la crise du volcan, Go Voyages a vu ses ventes augmenter de 23% l’an passé (1er janvier au 31 décembre). L’entreprise poursuit un rythme soutenu de croissance depuis le rachat de la marque, en 1997, par Carlos da Silva, Nicolas Brumelot et leurs associés. Le spécialiste du vol sec pèse désormais autant que le groupe Nouvelles Frontières, alors qu’il affichait 19 millions d’euros en 1997/1998…

Le Net tire toujours la croissance. « L’activité en ligne en BtoC a augmenté de 25%, pour atteindre 910 millions d’euros », explique Carlos da Silva, son président. C’est l’ensemble du chiffre d’affaires provenant des sites du consolidateur, et des sites partenaires qui ont adopté sa marque blanche : Look Voyages, Promovols, BDV.fr, Promovacances, Lastminute… Pour leur part, les ventes provenant des agences de voyages traditionnelles se maintiennent, à 100 millions d’euros.

Pour l’exercice financier, clôturé le 31 mars prochain, Go dépassera de facto le milliard, comme escompté. « Nos profits devraient augmenter », ajoute Carlos da Silva. En 2009-2010, le bénéfice d’exploitation avant intérêt, impôts et amortissements (Ebitda) était ressorti à 24,4 millions d’euros (+30%). »

Réagir à cet article

-->

1...175176177178179...183