• Accueil
  • > Actu des metiers du Tourisme

Archive de la catégorie ‘Actu des metiers du Tourisme’

TO et agences peuvent embaucher en CDD d’usage : qu’est-ce que cela change ?

Lundi 12 juin 2017

Un accord permet aux employeurs du tourisme de recourir désormais au contrat à durée déterminée d’usage et de gagner en flexibilité.

 

Le CDD d’usage n’est soumis à aucune durée maximale, il n’y a aucun délai de carence à respecter entre deux CDD d’usage, et aucune indemnité de fin de contrat n’est due au terme du CDDU.

Il aura fallu 10 ans de négociations avec les partenaires sociaux au sein de la branche des agences de voyages pour aboutir à un accord permettant le recours au contrat à durée déterminée d’usage (CDDU), se félicite le syndicat des Entreprises du Voyage dans un communiqué.

L’accord signé le 29 avril 2016, qui concernait notamment les missions de guidage et d’accompagnement, vient en effet d’être étendu par un arrêté du 4 mai dernier.

Un contrat adapté au tourisme

En pratique, cette extension ouvre désormais aux entreprises et aux salariés soumis à la convention collective des agences de voyages et de tourisme, dans certaines conditions et pour les emplois visés par l’accord, la possibilité de recourir au CDDU. « Celui-ci permet enfin aux entreprises du secteur de disposer d’un contrat de travail sécurisé et adapté aux besoins de la clientèle touristique« , explique le syndicat.

Concrètement, le CDD d’usage est un dispositif accepté dans certains secteurs économiques où le recours à des CDD est habituel et nécessaire du fait notamment de charges de travail fluctuantes et d’interventions ponctuelles mais répétées, comme c’est le cas par exemple avec les guides accompagnateurs recrutés par les TO pour leurs circuits.

Le CDD d’usage présente trois particularités : il n’est soumis à aucune durée maximale, il n’y a aucun délai de carence à respecter entre deux CDD d’usage, et aucune indemnité de fin de contrat n’est due au terme du CDDU.

L’objectif est donc d’apporter une certaine flexibilité en matière de contrat de travail dans les secteurs qui en ont besoin, comme le tourisme.

Des contreparties salariales

Des contreparties salariales « significatives » permettront de préserver l’intérêt des salariés concernés, précise les Entreprises du Voyage et « de développer leur employabilité« . Les guides accompagnateurs travaillent fréquemment pour plusieurs employeurs. Ils étaient donc, a priori, également intéressés par la souplesse du CDDU.

« Il s’agit d’une prime de fin de contrat (non prévue par le code du travail) qui correspondra à 10% du salaire du CDDU mais qui sera étalée sur les trois prochains années pour que les entreprises aient le temps de prévoir cette augmentation. Donc 4% la première année puis 7 puis 10« , précise Valérie Boned, Secrétaire Générale Déléguée des Entreprises du Voyage.

Le syndicat accompagnera, à la demande, les adhérents sur les aspects techniques et juridiques de l’utilisation de ce nouveau contrat de travail.

TOUR HBEDO – 09/06/2017

Comment les générations X, Y et Z voyagent

Mardi 6 juin 2017

Une récente étude réalisée par Northstar Research Partners, à la demande d’Expedia, compare les comportements de voyage de différentes générations du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne.

Pour vous aiguiller, commençons par quelques rappels socio-démographiques. La génération X regroupe peu ou prou les personnes nées entre 1960 et 1980. La génération Y (appelée Millennials ou digital natives), celles qui ont vu le jour entre 1980 et 2000 environ. Les Z ont moins de 20 ans, ils ont grandi avec les réseaux sociaux. Enfin, les baby-boomers sont nés après la seconde guerre mondiale.

Les Millennials, grands voyageurs

« Sans surprise, les Millennials sont ceux qui voyagent de loin le plus », a commenté Andrew van der Feltz, porte-parole d’Expedia Media Solutions, lors de la conférence Phocuswright à Amsterdam. Entre les loisirs et le business, ils ont effectué 4,3 voyages l’an passé. A titre de comparaison, les baby-boomers sont à 3,1 voyages par an, la génération Z à 3,3 voyages.

http://www.lechotouristique.com/mediatheque/5/7/9/000059975_illustration_large.jpg

Toutes les générations veulent en priorité se détendre à l’occasion des vacances. Et toutes veulent le maximum pour leur argent.

http://www.lechotouristique.com/mediatheque/6/9/9/000059996_illustration_large.jpg

Les baby-boomers sont ceux dont les séjours sont les plus longs, et plus fréquemment effectués en voiture.

http://www.lechotouristique.com/mediatheque/9/9/9/000059999_illustration_large.jpg

Autre conclusion majeure : pour la plupart, les voyageurs n’ont pas décidé de leur destination lorsqu’ils commencent à planifier leurs vacances et courts séjours. La majorité d’entre eux hésitent entre deux destinations ou plus, notamment les Millennials (62%, contre 48% pour les baby-boomers). C’est dire l’importance des campagnes de promotion des offices de tourisme comme des agences de voyages en ligne pour capter leur attention…

Au niveau des technologies, par rapport à ses aînés, la génération Z utilise davantage le smartphone que les autres terminaux quand elle cherche l’inspiration (63%), ou encore lors de ses séjours (76%). Plus de la moitié des jeunes qui lui appartiennent (53%) jaugent que les publicités avec des promotions alléchantes ou des images fortes peuvent ainsi influencer leur décision finale.

L’ECHO TOURISTIQUE – 06/06/2017

Les professionnels du tourisme demandent la nomination d’un secrétariat d’Etat dédié au Tourisme et à l’Attractivité de la France

Vendredi 2 juin 2017

Les acteurs du tourisme (APST, CAF, CNPA, EDV, FNHPA, FNTV, GNC, SETO, SNRT, UMIH, UNIMEV) ont pris « acte de la publication des décrets d’attribution des ministères » et saluent « le maintien du rattachement du Tourisme au Quai d’Orsay, conformément à leurs demandes, au moment où il faut assurer une plus grande promotion, à l’international comme auprès de la clientèle domestique, de nos destinations et gagner en attractivité ».

L’ensemble des professionnels du tourisme qui avaient souhaité la création d’un ministère de plein exercice dédié au Tourisme, considèrent déterminant, au lendemain des élections législatives, la nomination d’un secrétariat d’Etat dédié au Tourisme et à l’Attractivité de la France. « Ce serait un signal fort du gouvernement adressé aux 350 000 entreprises du secteur et leurs 2 millions de salariés, générant 160 milliards de chiffres d’affaires, soit 7,4% du PIB. Rappelons aussi que le Tourisme est une industrie exportatrice au vu de sa contribution positive à la balance des paiements (+ 10 milliards d’euros) ».
Le Tourisme mérite » une attention à la hauteur de son poids économique et de son potentiel de croissance ». Il doit devenir « une des priorités de la politique économique du gouvernement ». La France peut prendre toute sa place dans le développement et la croissance du tourisme mondial avec un objectif : « gagner 1 point de PIB, c’est-à-dire générer plus de 200 000 emplois supplémentaires dans nos territoires ».
Les chantiers sont nombreux pour y parvenir, des investissements importants sont nécessaires et l’Etat devra apporter son soutien et son accompagnement aux professionnels. « Il s’agit en particulier de redonner tout son poids au tourisme dans les arbitrages interministériels, afin de laisser aux professionnels la liberté de moderniser les infrastructures existantes, de développer leurs activités et d’innover pour maintenir l’attractivité. D’ores-et-déjà, des échéances proches et importantes sont attendues : Ryders cup 2018, la Coupe du Monde de rugby en 2023, les Jeux Olympiques en 2024 et l’Exposition Universelle en 2025. Nous sommes tous disposés à relever ces défis avec un futur secrétaire d’Etat ».

Le Quotidien du Tourisme – 02/06/2017

INFORMATIONS INTERSYNDICALES – C.F.T.C. – FO – CGT

Jeudi 1 juin 2017

PSE 

Vos Représentants du Personnel ont appris cette semaine que la direction intégrait 13 nouveaux salariés dans le PSE 2017.

Nous tenons à souligner que cette intégration est due aux fautes récurrentes de la direction qui ne fait pas d’avenant au contrat de travail lors des changements de postes des collaborateurs comme elle le devrait automatiquement.

Vos représentants du Personnel ne sont en rien responsables de ce dysfonctionnement régulier contrairement à ce que laisse entendre la direction.

Nous attirons votre attention sur les obligations de l’employeur si une telle situation devait vous arriver.

 

BULLETINS DE SALAIRES ERRONES

Certains d’entre vous nous ont alertés sur des erreurs répétitives et mensuelles sur  vos bulletins de salaire. Cet état de fait concerne plus particulièrement les arrêts maladie de longue durée et les personnes en temps partiel thérapeutique (erreurs des montants versés par CWT, erreurs du sous-traitant paie lors de l’envoi des attestations, etc.…).

Cela met nos collègues, déjà dans la détresse à cause de leur santé, dans un état psychologique et financier très alarmant.

Malgré nos remontées régulières lors des réunions d’instance (CE, DP, CCE) rien ne bouge au niveau de la direction !

Afin de régulariser votre situation merci de transmettre au CE les éléments vous concernant pour mener si nécessaire une action en justice.

Merci de faire suivre ce tract à vos collègues en arrêt longue durée afin qu’ils en aient connaissance.

LA C.F.T.C. TOUJOURS LA POUR LES SALARIES – 01/06/2017

MICE : Carlson Wagonlit Travel crée sa plateforme de réservations de salles de réunions

Jeudi 1 juin 2017

Pour les clients du Royaume-Uni et d’Irlande

CWT va lancer cet été une nouvelle plateforme de réservation de salles de réunions et conférences, en partenariat avec Meetingsbooker.com, exclusive aux clients du Royaume-Uni et d’Irlande.

CWT Meetings & Events, la filiale MICE de Carlson Wagonlit Travel, va lancer durant l’été 2017, une nouvelle plate-forme de réservation de salles grâce à un partenariat avec Meetingsbooker.com.

Le TMC espère utiliser la nouvelle plate-forme pour cibler le secteur des petites réunions au Royaume-Uni et en Irlande.

« Nous voulons simplifier et améliorer l’expérience de réservation pour nos clients.

En partenariat avec Meetingsbooker.com sur cette nouvelle plate-forme, nous allons non seulement faire cela, mais nous leur épargnons aussi du temps et de l’argent – une véritable solution gagnant / gagnant », a déclaré Ian Cummings, vice-président de CWT Meetings & Events. EMEA

La nouvelle plate-forme de réservation devrait être lancée au cours de l’été 2017.

Ciaran Delaney, PDG de Meetingsbooker.com, a ajouté: « nous aidons le monde à nous réunir en facilitant la réservation de salles. Comme nous, CWT Meetings & Events a identifié un besoin croissant des clients à réserver plus rapidement leurs salles préférées.

Nous sommes impatients de fournir cela pour eux et de conduire davantage la numérisation des réservations de réunions dans les voyages d’affaires ».

TourMaG – 01/06/2017

1...34567...179