Archive de la catégorie ‘Adhérents CFTC de CWT’

Euro-2016 : la Poste va distribuer les billets à partir de samedi

Vendredi 1 avril 2016

La Poste va commencer samedi à envoyer les 2,5 millions de billets pour l’Euro-2016 de football, que les facteurs distribueront exceptionnellement en soirée dans 17 villes françaises, a-t-elle indiqué jeudi.

Les billets de l’Euro – organisé en France du 10 juin au 10 juillet – seront distribués à partir de samedi à l’étranger et du 11 avril en France, a précisé la Poste, qui a signé avec l’UEFA «un partenariat officiel» lui donnant l’exclusivité de l’acheminement des billets.

Un courriel d’information en français et en anglais sera envoyé au destinataire lorsque ses billets lui seront envoyés, et il pourra suivre la progression de l’envoi en ligne, selon le groupe public.

Un tiers des billets seront distribués en mains propres par les facteurs en France métropolitaine, où La Poste va pour la première fois expérimenter une distribution des plis en soirée dans seize villes (Bordeaux, Brest, Clairefontaine, Clermont-Ferrand, Guingamp, Lens, Lille, Lorient, Lyon, Nantes, Nice, Rennes, Saint-Etienne, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse) et trois arrondissements de Paris (VIIIe, XVIe et XVIIe), comme elle le fait déjà pour les colis dans certaines localités.

En cas d’absence du destinataire lors du premier passage du facteur, le client sera informé qu’il sera à nouveau livré le lendemain soir. Il pourra choisir une autre option s’il ne le souhaite pas.

Les billets destinés aux DOM-TOM et à l’étranger – vers 179 pays sur cinq continents – seront acheminés par DPDgroup et Chronopost, filiales de messagerie du groupe public.

20 MINUTES – 01/04/2016

Billets de TGV, prix du gaz, allocations familiales… Tout ce qui va changer à partir du 1er avril

Vendredi 1 avril 2016

ECONOMIE Si les tarifs réglementés du gaz baissent fortement, les échanges de billets TGV vont devenir payants…

Il va y avoir du changement pour les particuliers dès vendredi. Tour d’horizon.

Les tarifs réglementés du gaz orientés à la baisse

Voilà qui va soulager (un peu), le portefeuille de 6 millions de consommateurs. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) baisseront en moyenne de 3,72 % hors taxes en avril. Il s’agit du septième mois consécutif de repli pour ces tarifs, qui ont diminué en moyenne de 18,6 % depuis le 1er janvier 2015. Le 1er avril, ils baisseront de 1,2 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,8 % pour ceux qui se chauffent au gaz et de 2,3 % pour ceux qui en ont un double usage cuisson et eau chaude.

Allocations familiales : Des prestations revalorisées

Même si elle est minime, cette revalorisation est toujours bonne à prendre. La Caisse des Allocations Familiales (CAF) revoit à la hausse de 0,1 % la Base mensuelle des allocations familiales qui sert à calculer la plupart des prestations familiales (Allocations familiales, Allocation de rentrée scolaire, Paje,…). Elle passe de 406,21 euros à 406,62 euros.  La Prime d’activité et le Revenu de solidarité active (RSA) connaîtront, eux aussi, une hausse de 0,1 %. Leur montant forfaitaire mensuel sera donc désormais de 524,68 euros.

IVG : L’intégralité des actes intégralement remboursée

L’intégralité des actes autour de l’IVG, comme les consultations, les analyses et les échographies, sera remboursée à 100 % à partir du 1er avril. La prise en charge à 100 % de l’acte lui-même était en vigueur depuis 2013.

Les échanges de billets TGV vont devenir payants

La SNCF durcit les conditions d’échange des billets TGV. Pour mieux remplir ses trains, voire baisser certains prix, la SNCF va instaurer à partir du mois d’avril des frais de cinq euros pour un échange de billet, qui passeront à 15 euros la veille du départ. Le nouveau dispositif ne concerne pas les tarifs « pro », tandis que les détenteurs de cartes de réduction n’acquitteront pas de frais « jusqu’à l’avant-veille du départ ». Des frais de cinq euros s’appliqueront en revanche à eux à partir de la veille du départ.

La TNT passe à la HD

La bascule se fera le 5 avril. Il ne reste donc plus que quelques jours à 3 millions de foyers français pour rendre compatibles leurs téléviseurs afin d’éviter tout risque « d’écran noir ». Pour s’assurer de la compatibilité des téléviseurs, il suffit d’aller sur le canal 7 ou 57 et regarder si le sigle « HD » apparaît près du logo de la chaîne. Les téléviseurs neufs vendus depuis plus d’une dizaine d’années sont compatibles d’office. Pour savoir, si vous risquez d’être victime de l’écran noir le 5 avril 2016 et tout comprendre à ce changement, rendez-vous ici.

20 MINUTES – 01/04/2016

Paris : pour le 1er avril, la RATP change le nom de quatorze stations

Vendredi 1 avril 2016

CANULAR Voilà comment Opéra est devenu ce vendredi « apéro ». Mouhahahahah….

La RATP est allé de son petit canular en ce vendredi 1er avril. Les voyageurs les plus attentifs – les plus réveillés surtout- ont noté que des stations avaient changé de nom. Quatorze en tout.

Opéra devient Apéro, Crimée se transforme en « châtiment »

La station Opéra est ainsi devenu « apéro », Crimée est devenu « châtiment » (parce que « Crimes et Châtiment… ça y est vous l’avez ?) ou encore Télégraphe a été renommé #Tweet. Ne nous demandez pas pourquoi cette fois-ci.

Bref, un poisson d’avril gentillet. Soucieux de ne pas trop désorienter les voyageurs, la RATP n’a d’ailleurs changé que la moitié des panneaux en station. Et sachez que vous échappez à la transformation de la station « Gare de Lyon » en « Gare aux lions ».

20 MINUTES – 01/04/2016

Attentats : Des Parisiens venus en nombre se former aux «gestes qui sauvent»

Mardi 29 mars 2016

SECURITE Un peu plus de quatre mois après les attaques du 13 novembre, la première édition de l’opération « Samedi qui sauve », lancée par la Mairie de Paris, a eu lieu ce samedi…

Apprendre à faire un massage cardiaque, placer une victime en position latérale de sécurité : des milliers de Parisiens se sont formés ce samedi aux premiers gestes de secours. Objectif : apprendre à « sauver les siens », dans un contexte de menace terroriste.

Sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, au milieu des touristes et des artistes de rue, des personnels de la Croix-Rouge, de la protection civile, du Samu et des pompiers de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) répondent aux questions des Parisiens.

Pour cette première édition de l’opération « Samedi qui sauve » lancée par la Mairie de Paris, un peu plus de quatre mois après les attentats parisiens de novembre, 3 500 personnes s’étaient inscrites pour participer à cette formation dans toutes les mairies. Elles ont été rejointes par de nombreux passants, quelques jours après les attaques de Bruxelles.

« C’est essentiel de sauver les siens »

« J’ai appris à faire un massage cardiaque, les gestes qui sauvent, et me suis renseigné pour intégrer les équipes de la protection civile », explique Damien Blanchard, 29 ans.

Pour ce jeune homme qui commencera une formation d’infirmier à l’automne, « c’est essentiel de sauver les siens et ceux qui sont en détresse autour de nous ». « Il n’y a pas besoin d’avoir de la force et de grandes connaissances », s’étonne-t-il après deux heures de formation. « Il faut juste du calme et de la méthode. »

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, où 130 personnes sont mortes, de nombreux citoyens ressentent le besoin d’apprendre les « gestes qui sauvent ».

Pour répondre à cette demande croissante, et dans un contexte de risque d’attentat élevé, les pompiers ont lancé en janvier des formations.

« Sur le seul mois de février, 74 000 personnes ont été formées aux gestes qui sauvent sur l’ensemble de la France. A Paris, on recense chaque semaine 200 demandes d’inscription » aux sessions qui se poursuivront jusqu’à la fin de l’année, indique le capitaine Guillaume Fresse, l’un des porte-parole de la BSPP.

« Le but est de leur apprendre à faire un massage cardiaque, stopper une hémorragie, extraire des blessés des décombres », ajoute-t-il.

« Préparer la population parisienne au risque d’attentat »

A travers ces exercices, « le but est de préparer la population parisienne au risque d’attentat », explique le médecin urgentiste Patrick Pelloux.

« On en est là, on est à une époque de guerre », « on est en train de développer à Paris un secourisme de guerre, qui est nécessaire », souligne l’ancien chroniqueur à Charlie Hebdo, le journal décimé lors des attentats du 7 janvier 2015.

Près du camion des pompiers, Elisabeth, 68 ans, découvre aux côtés de son mari « le rôle de chacune de ces organisations de secours ».

« Je ne savais pas que le 15 était le numéro du Samu. » Ce brin de femme est aussi venue pour actualiser ses connaissances acquises « il y a 40 ans ». « Il y a évidemment le contexte des attentats qui joue, mais ça peut être utile aussi avec nos petits-enfants. »

Alors que les stands désemplissent et que les boutiques de la touristique rue de Rivoli, à deux pas du musée du Louvre, sont prises d’assaut, Damien « regrette qu’il n’y ait pas plus de monde ».

« J’ai envie de leur dire qu’ils pourraient arrêter de faire du lèche-vitrines, être altruiste et venir consacrer deux heures de leur temps pour apprendre ça. »

20 MINUTES – 29/03/2016

CARLSON WAGONLIT : LE SPORT EST PAYANT

Mardi 29 mars 2016

Carlson Wagon Lits est un des leaders du voyage d’affaires depuis des années. Mais on oublie, que le groupe est également très présent dans l’évènementiel et notamment dans le sport. Le groupe sera partenaire officiel de « SportAccord Convention » qui va se tenir à Lausanne en Avril.

Carlson partenaire officiel de « Convention SportAccord »

Convention SportAccord confirme la participation de Carlson Wagonlit Travel (CWT) comme partenaire Voyage officiel pour l’événement annuel qui aura lieu cette année au Centre des congrès SwissTech à Lausanne. Carlson est depuis longtemps un des acteurs importants dans l’organisation de déplacements de sportifs et de supporters.

« SportAccord Convention » rassemble plus de 100 fédérations sportives

SportAccord Convention est l’événement annuel réservé exclusivement au service du sport. Cet évènement permet aux fédérations nationales et à leurs responsables d’être informé sur les nouveautés : les titulaires de droits, les comités d’organisation, les villes, la presse et les médias, les entreprises et autres organisations impliquées dans le développement du sport. Un évènement qui dure 6 jours et rassemble au moins 2000 délégués

SportAccord réunit les grandes fédérations sportives

La Convention SportAccord est un organisme sans but lucratif qui réunit chaque année des représentants de plus de 100 fédérations sportives internationales. Parmi ces fédérations, on retrouve par exemple : ASOIAF (Association des fédérations internationales des jeux Olympiques d’été), AIOWF (Association des fédérations sportives des jeux Olympiques d’hiver), ARISF (Association des fédérations internationales de sports reconnues par le Comité international olympique), AIMS (Alliance des indépendants reconnus membres du Sport) et Membres associés.

Carlson est là pour préserver ses bonnes relations …

Carlson Wagonlit est situé dans la Maison du Sport International (MSI) à Lausanne, et offre des services de voyage, y compris la gestion des événements de 20 fédérations sportives. Le groupe a également en charge les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Un vrai business…

AGENCES DE VOYAGES – 24/03/2016

 

1...155156157158159...200