Archive de la catégorie ‘CWT Meetings & Events’

Un arrêté bouleverse l’achat des billets de transport

Dimanche 23 avril 2017

Un arrêté oblige les services de transport à afficher leurs prix dès le début du processus de réservation.

La Direction de la concurrence (DGCCRF) a annoncé la publication d’un arrêté renforçant l’information des consommateurs dans le secteur des transports de passagers.

Cet arrêté renforce l’information des consommateurs lorsqu’ils réservent un billet de transport sur une ligne régulière. Qu’elle soit aérienne, ferroviaire, routière, maritime ou fluviale.

Il prévoit notamment des règles communes d’affichage des prix pour l’ensemble des modes de transports plaçant ainsi « tous les acteurs sur un pied d’égalité au bénéfice de la concurrence ».

Afficher le prix final dès le début

Il sera également obligatoire d’afficher le prix final du service dès le début du processus de réservation et ce, dès l’étape de présentation des différentes offres sur les sites comparateurs en ligne.

Les consommateurs devront aussi bénéficier d’une information systématique sur les taxes et redevances que les agences de voyages et les compagnies aériennes doivent rembourser si le transport n’a pas lieu, qu’il soit annulé ou que le passager y renonce, et une information dans tous les points d’arrêts sur les horaires et les arrêts, y compris pour les services par autocar récemment ouverts à la concurrence.

Plus de réductions en fonction du mode de paiement

Seront également encadrées toutes les annonces de réductions subordonnées à l’utilisation d’un moyen de paiement donné, afin de mieux prévenir les pratiques trompeuses pour les consommateurs telles que celles constatées récemment dans le secteur aérien.

Enfin, l’arrêté impose la remise d’une note aux consommateurs leur garantissant une transparence sur le prix total à payer, l’origine, la destination, les arrêts intermédiaires, l’horaires de passage aux différents arrêts, avec une faculté pour les opérateurs d’opter pour un format dématérialisé.

Cet texte, beaucoup plus protecteur pour le consommateur, entrera en vigueur le 1er juillet 2017.

L’ECHO TOURISTIQUE – 23/04/2017

Elections présidentielles : ce que veulent les professionnels du tourisme

Vendredi 21 avril 2017

A J-2 du premier tour, revue de détails des principales revendications de la profession.

 

Les professionnels du tourisme profitent du changement de gouvernement pour rappeler leurs attentes et difficultés. ©Adobe Stock

Les élections présidentielles mobilisent les professionnels du tourisme même si le secteur n’est pas franchement la priorité des candidats. A J-2 du premier tour, nous vous proposons un récapitulatif par secteur des différentes demandes et attentes de la profession à destination du futur président et de son gouvernement.

Dans les transports

C’est sous la forme d’un manifeste intitulé Les aéroports au service de l’attractivité des territoires que l’Union des aéroports français (UAF) a présenté ses recommandations en vue des élections présidentielles.

Pour faire face à la concurrence des plates-formes européennes et mondiales, l’UAF propose d’« abaisser le coût de la taxe d’aéroport et de sa majoration, parvenir à la maîtrise des coûts de sureté et de sécurité [et] diminuer la taxe de solidarité ». L’association assure qu’« il est indispensable (…) de réduire la fiscalité spécifique pesant sur le transport aérien ».

Autre attente : les aéroports doivent contribuer à l’attractivité des territoires français et ainsi participer à leur développement économique. L’UAF enjoint les autorités à « améliorer la connectivité des aéroports français » via de « meilleure accessibilité terrestre des plates-formes ainsi que par le développement de l’intermodalité », mais aussi à « renforcer la qualité de service aux frontières aériennes » et à déployer rapidement le ciel unique européen.

L’association appelle enfin à « sauvegarder le modèle économique des aéroports de proximité et des plates-formes spécialisées » via une réforme des aides étatiques et favoriser les politiques aéroportuaires à échelle régionale. L’UAF compte plus de 150 adhérents, qui ont enregistré près de 187 millions de passagers en 2016.

Dans l’hôtellerie

Le document de 32 pages réalisé par l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) détaille les 7 priorités qui s’imposent « pour ancrer les entreprises du secteur du tourisme au cœur du développement de la France » : gagner un point de PIB en 5 ans, soit l’équivalent de 21 milliards d’euros de recettes et 200 000 emplois, favoriser la création d’emplois et valoriser l’apprentissage, oxygéner les entreprises en simplifiant leur gestion quotidienne, sécuriser le cadre fiscal national et local afin de rendre les entreprises du secteur plus compétitives, agir pour le tourisme durable et redynamiser les territoires, faire du numérique un moteur de croissance au service des professionnels, reconnaître les cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit comme les acteurs majeurs du tourisme.

D’après l’Umih, ces diverses mesures doivent être soutenues à travers un plan annuel de promotion de la destination France de 100 millions d’euros, aussi bien à destination de marchés cibles prioritaires que de la clientèle française.

L’organisation appelle également les responsables politiques à faire du tourisme « une affaire d’Etat », avec notamment la proposition de créer un ministère du Tourisme de plein exercice pour un secteur qui représente aujourd’hui 7,4% du PIB national.

Dans les institutions

Les Entreprises du Voyage (EDV) ont remis un rapport aux candidats à la présidentielle. Pour le syndicat, cinq chantiers devront être traités prioritairement afin de maintenir la destination France sur le devant de la scène touristique mondiale.

Le tourisme de demain doit d’abord s’appuyer sur les Français puisque les deux tiers des recettes touristiques proviennent de la consommation française. Aussi, EDV enjoint les candidats à axer la politique tourisme vers les ménages français en favorisant l’utilisation des chèques-vacances, en étalant davantage les vacances scolaires sur l’ensemble de l’année, ou encore en renonçant à assujettir aux prélèvements sociaux les aides aux vacances des comités d’entreprise.

La France a ensuite besoin d’un plan d’aménagement du territoire « ambitieux et cohérent » en poursuivant les ouvertures de droits de trafic et les ouvertures de commerce le dimanche; en améliorant encore l’accueil en France et en multipliant les initiatives pour que la destination ne soit pas « anxiogène » malgré l’état d’urgence.

La transition numérique des entreprises touristiques et la concurrence des OTA et des moteurs de recherche constituent également deux chantiers importants. EDV demande des aides dédiées aux TPE/PME comme un crédit d’impôt « investissement numérique », des financements plus accessibles et une réforme de la TVA. Autre sujet sensible : la puissance de Google. Le syndicat des agences de voyages demande une scission des activités commerciales et de moteur de recherche du géant américain en Europe. En clair, il s’agit d’empêcher tout abus de position dominante.

Enfin, EDV appelle à travailler sur la question de la transmission d’entreprises en créant des allégements fiscaux et de prélèvements sociaux et aussi, en faciliant les moyens de financement en cas de rachat d’une entreprise par ses salariés par exemple.

Dans le réceptif

La fédération Destination Régions (ex FNCRT), composée de 23 structures rassemblant 800 salariés et bénéficiant d’un budget de plus de 120 millions d’euros, veut également faire entendre sa voix.

Elle souhaite que le tourisme soit considéré comme une « véritable priorité nationale« . Pour ce faire, elle plaide en faveur de la création d’un ministère ou d’une délégation interministérielle pour le tourisme à part entière qui prenne véritablement en compte le poids de ce secteur dans l’économie.

« Les moyens attribués à la promotion de la destination France sont bien insuffisants comparativement à ceux qu’allouent nos voisins européens pour la promotion touristique de leurs territoires. Il est donc indispensable que ces moyens soient revus sensiblement à la hausse, notamment pour permettre à Atout France, agence de développement touristique de la France, de pouvoir mettre en œuvre la stratégie nationale« , indique Destination Régions dans une tribune « en faveur du développement de l’économie touristique ».

Elle souhaite également que les outils « structurants » que sont les contrats de destination et les pôles d’excellence soient consolidés et pérennisés, et que soit amendée la loi NOTRe, qui, « n’a fait qu’entériner une situation confuse et contre-productive entre les différents échelons territoriaux« . De même, le schéma régional de développement touristique doit devenir un outil commun et prescriptif à tous les partenaires territoriaux, selon elle.

TOUR HEBDO – 21/04/2017

DECLARATION D’IMPOTS 2016

Mardi 18 avril 2017

Pour tous les adhérents, surtout n’oubliez pas de déclarer votre adhésion syndicale.

Le montant est à défalquer à hauteur de 66 %.

 

LNLM – 18/04/2017

CWT France : tous les salariés appelés à cesser le travail ce mardi 18 avril 2017

Mardi 18 avril 2017

intersyndicale CGT-Snepat FO-CFTC

La CGT, Snepat-FO et la CFTC de Carlson Wagonlit Travel, réunis en intersyndicale, appellent l’ensemble des salariés du groupe en France à se mettre en grève ce mardi 18 avril 2017, depuis midi.

 

Les salariés de Carlson Wagonlit Travel en France sont appelés à la grève par une intersyndicale qui réunit la CGT, FO et la CFTC.

 

L’ensemble des salariés de Carlson Wagonlit Travel (CWT) France sont appelés à cesser le travail, ce mardi 18 avril 2017, depuis midi.

Une mobilisation initiée par une intersyndicale qui réunit la CGT, Snepat-FO et la CFTC.

Elle vise à protester contre la suppression de 132 postes dans le cadre du déploiement de la stratégie digitale 3.0 du groupe à travers le monde.

Tous les sites de CWT en France sont concernés par cet appel.

Dans un tract que nous avons pu consulter, les représentants du personnel estime que la direction « ne veut pas indemniser dignement les salariés alors que CWT dispose de moyens conséquents mais préfère les investir dans les nouvelles technologies, ces mêmes technologies annonciatrices du prochain PSE. »

Ils déplorent par ailleurs que « la direction de CWT fait la sourde oreille à [leurs] revendications« .

Les trois syndicats estiment également que l’avenir professionnel de l’ensemble du personnel français du groupe « est plus qu’incertain » avec des fermetures de site, des baisses d’effectifs, des délocalisations et la remise en cause des accords d’entreprises prévues.

La CGT, FO et la CFTC incitent aussi les collaborateurs de CWT France à protester contre la dégradation des conditions de travail.

TourMaG – 18/04/2017

Digital 3.0 = CWT 3, SALARIÉS 0 APPEL A LA GREVE CWT FRANCE – MARDI 18 AVRIL 2017

Mardi 18 avril 2017

APPEL À LA GRÈVE GÉNÉRALE DES SALARIÉS DE CWT France

Mardi 18 Avril

INTERSYNDICALE CGT– FO – CFTC

L’intersyndicale demande à tous les salariés de faire grève Mardi 18 Avril à compter de 12H00 et jusqu’à la fermeture de leur site pour les motifs suivants :

-          La Direction CWT sacrifie 132 salariés sur l’autel de la STRATÉGIE 3.0 mais ne veut pas indemniser dignement les salariés alors que CWT dispose de moyens conséquents mais préfère les investir dans les nouvelles technologies, ces mêmes technologies annonciatrices de prochain PSE. La Direction de CWT fait la sourde oreille à nos revendications. L’intersyndicale exige une réévaluation des indemnités de « Départ Volontaire » liées à l’ancienneté et basées sur le PSE 2013.

-          Notre avenir professionnel à tous est plus qu’incertain en raison d’une stratégie à court terme :

Fermetures de sites – Baisse des effectifs – Délocalisation continue de nos emplois vers des pays à bas coûts – Remise en cause de tous nos accords (35H00, RTT, 6ème semaine)

NAO et augmentation salariale ZERO

Dégradation des conditions de travail (mutualisation- dysfonctionnements outils)

Nous sommes tous concernés, directement ou pas

Nous appelons à la responsabilité de chacun d’entre vous pour nous rejoindre et faire entendre votre voix

LNLADORE – 18/04/2017

1...34567...99