Les dangers réels au bureau : N°4 les bruits ambiants accentuent la fatigue

17 juillet 2011

A première vue, on pourrait croire que la vie de bureau se montre particulièrement reposante pour les oreilles des salariés.

Pourtant, loin des machines-outils, des marteaux-piqueurs et des moteurs à explosion, certains souffrent d’un bruit ambiant sur les plateaux. Un environnement sonore qui génère stress, fatigue et déconcentration.

C’est typiquement le cas des employés de centres d’appels téléphoniques, dont 25% présentent des niveaux sonores supérieurs aux normes admissibles selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), qui estime que cela « ne peut qu’entraîner à terme des surdités ».

Si l’utilisation de casques mal réglés est en cause, le bruit généré par les machines et les discussions environnantes sont aussi en cause.

Les centres d’appels constituent bien évidemment un cas d’école, mais de nombreux salariés travaillant en open space peuvent aussi subir le bruit des collègues (discussions informelles, conversations téléphoniques…) et des outils (téléphones, unités centrales, clim…).

N’hésitez pas a demander a votre médecin du travail un test auditif. Inutile pour cela d’attendre votre visite médicale de suivi (qui n’a lieu que tous les 2 ans désormais). Vous pouvez obtenir un rendez-vous avec votre médecin du travail quand vous le souhaitez, sur simple appel téléphonique a son secrétariat !

Les dangers réels du travail au bureau : N°3 les TMS

16 juillet 2011

Les troubles musculo-squelettiques, plus connus sous le nom de TMS, constituent l’une des cause majeure de maladie professionnelle.

Ces douleurs aux muscles ou aux articulations surviennent par exemple chez les ouvriers qui répètent souvent les mêmes gestes, qui font des efforts importants ou qui travaillent dans des positions inadaptées.

Mais travailler dans un bureau n’est pas une assurance tout risque contre ces problèmes de santé.

En effet, le travail statique est lui aussi susceptible d’engendrer des TMS. Un mauvais aménagement du poste de travail, une position inadaptée ou encore un stress excessif conduisent parfois  à des douleurs à la nuque ou aux épaules.

L’idéal est de disposer d’un peu d’espace pour bouger et d’un siège réglable pour bien s’installer. Un écran placé trop haut peut engendrer des douleurs cervicales quand un papier placé entre le salarié et le clavier fatigue les épaules.

Pour bien installer votre poste de travail ou obtenir des conseils utiles, contacter vos élus CHSCT (Ophelia chez CWT France ou Philippe chez CWT Meetings & Events) ou votre médecins du travail

Les dangers réels du travail au bureau : N°2 L’écran et la fatigue visuelle

15 juillet 2011

Ceux qui passent leur journée devant leur ordinateur sont nombreux à s’en plaindre : les yeux peuvent se fatiguer à force de se focaliser sur un écran.

Picotements, rougeurs voire maux de tête, les conséquences du travail sur écran sont diverses.

Evidemment, nous ne sommes pas égaux devant ces conséquences : les troubles de la de vue non corrigés, par exemple, augmentent la fréquence de ces problèmes.

Mais il est aussi possible d’agir, en particulier en cas de poste de travail mal adapté. A cause de fenêtres dans le dos ou d’un mauvais éclairage, les reflets sur l’écran sont par exemple particulièrement fatigants.

De même, il vaut mieux éviter d’avoir le nez collé à son PC et prendre le temps de bien régler l’affichage.

Par ailleurs, il est possible d’avoir les yeux secs sans que cela soit lié à l’écran : la climatisation peut aussi atteindre les yeux.

Dans tous les cas, un peu de repos reste le remède idéal : pensez a prendre vos pauses !

Les dangers réels du travail au bureau : N°1 le clavier, un nid a microbes !

14 juillet 2011

C’est probablement l’un des outils avec lequel les mains sont le plus en contact dans le cadre d’un travail de bureau. Le clavier d’ordinateur, d’apparence si inoffensive, se révèle pourtant infesté de bactéries.

Un magazine britannique, Which Computing, a enquêté sur le sujet. Sur les 33 claviers passés entre les mains d’un biologiste, 4 pouvaient être dangereux pour la santé. L’un contenait même 150 fois plus de bactéries que la limite maximum.

Le risque pour la santé est d’autant plus important si vous mangez devant votre PC : vos mains se portant alternativement de votre clavier à votre bouche.

Nettoyer ses outils de travail devrait être une habitude aussi au bureau, or 10% des gens ne nettoient jamais leur souris et autant ne désinfecte jamais leur clavier.

Pensez au moins à retourner et à secouer votre clavier régulièrement pour le vider de ses parasites.

Augmentation des salaires minimum de groupe du SNAV

13 juillet 2011

Applicable a compter du 1er juillet 2011, la nouvelle grille des salaires du SNAV permet une augmentation général des salaires minimum de 1,6 %.

Groupe A : 1 407,00 €
Groupe B : 1 463,28 €
Groupe C : 1 536,44 €
Groupe D : 1 644,00 €
Groupe E : 1 841,27 €
Groupe F : 2 154,29 €
Groupe G : 2 628,24 €

Cet accord salarial du SNAV concerne d’une part tous les salaries dont le salaire est inférieur a ces minima de groupe.

Il concerne également tous les salaries ayant plus de 3 ans d’ancienneté dans l’entreprise : ils verront leur prime d’ancienneté augmenter.

Enfin, il faut rappeler que l’augmentation négociée par les organisations syndicales de l’UES Carlson Wagonlit Travel France s’applique aussi a compter du 1er juillet 2011. Elle sera également de 1,6 %, mais non cumulable avec celle du SNAV.

Cette première augmentation générale de CWT sera suivie d’une seconde de 0,5 % applicable a compter du 1er novembre prochain.

1...429430431432433...479